Soufrol

Traitement à base de soufre en soutien en cas de troubles rhumatismaux et musculaires ainsi qu’en cas d’irritations cutanées

Histoire du soufre

Le soufre était déjà connu pour ses vertus curatives dans la Grèce antique. Le soufre est déjà mentionné par Homère dans l’«Odyssée». Plus tard, les Romains ont utilisé du Sulfur, son nom latin, en complément dans les bains thermaux pour les personnes souffrant de rhumatismes et ont répandu leur culture des bains et des eaux à boire aux effets curatifs dans toute l’Europe. Mais ce n’est qu’avec l’apparition d’une bourgeoisie aisée, au début du 19ème siècle, qu’ont été fondées de nombreuses stations thermales, dont la grande majorité existe encore aujourd’hui.

Importance du soufre dans le corps humain

Le soufre est un élément vital – le corps humain est constitué à 0.2 % de soufre. Par ailleurs, le soufre est un composant de nombreuses protéines et d’enzymes et il intervient par conséquent dans de nombreux processus métaboliques. Le corps contient cinq fois plus de soufre que de magnésium et quarante fois plus de soufre que de fer.

L’utilité médicale du soufre

 

Articulations

Le soufre et le méthylsulfonylméthane (MSM), un composé à base de soufre, sont utilisés en cas d’arthrose pour le soulagement des douleurs, la lutte contre l’inflammation et l’amélioration de la mobilité articulaire. Du soufre organique (MSM) est présent dans le lubrifiant articulaire et est incorporé dans la couche interne de la capsule articulaire. Lorsque les articulations sont en bonne santé, les apports de soufre naturel par l’alimentation sont suffisants. Mais si des articulations sont atteintes par l’arthrose, les apports peuvent devenir insuffisants. La concentration en soufre dans une articulation endommagée par l’arthrose est plus basse que dans une articulation en bonne santé.

Muscles

Le soufre (MSM) stimule la régénération des muscles et des articulations. Le MSM a des effets anti-inflammatoires, antalgiques et antioxidant, raison pour laquelle les crampes musculaires, les traumatismes sportifs et les courbatures musculaires sont plus supportables sous l’effet du MSM et guérissent aussi plus rapidement.

Peau

Des bains au souffre sont utilisés en cas de psoriasis et d’eczémas chroniques car l’eau contenant du souffre dissout la couche la plus superficielle de la peau et stimule l’irrigation sanguine. L’hydrogène sulfuré dissout dans l’eau des bains peut pénétrer très rapidement dans les cellules et les tissus de l’organisme. Dans la peau, il exerce un effet sur les processus de défense et d’inflammation, ce qui explique son action dans les troubles articulaires et dans les maladies cutanées inflammatoires comme le psoriasis, l’acné ou la dermatite séborrhéique.

Contact

Daniel Münster
Brand Portfolio Manager OTC

infoanti spam bot@gebroanti spam bot.ch
Tél. 061 926 88 33